ficelle n°138 – LE REVENANT – de Felip Costaglioli

Ouvrir un nouveau recueil de Felip Costaglioli, découvrir ses poèmes, c’est accepter de se laisser emporter dans un univers qu’il nous offre, univers où nous le suivons, incertains, mais confiants en ce qu’il nous livre de rêves ou d’interrogations.

 

9,00€

Product Description

La revue « ficelle » n°138

« Je ramasse et chante le rien

par petits bouts

Je ne sais plus — être moi »

Extrait du poème « A la Cassandre » in Ce qu’on vaut de poussière 2018. Ed. la Boucherie littéraire.

Ouvrir un nouveau recueil de Felip Costaglioli, découvrir ses

poèmes, c’est accepter de se laisser emporter dans un univers qu’il nous offre,

univers où nous le suivons, incertains, mais confiants en ce qu’il nous livre de

rêves ou d’interrogations.

Poèmes que le poète s’est attaché à insérer dans une structure. Ainsi, découvrons–

nous trois parties intitulées successivement :

1. Crâne

2. L’autre ou la fabrication

3. Par la racine.

Quelle énigme nous est ici proposée ? Revenir à la couverture, laisser en nous

résonner le titre : «Le revenant», le sous-titre :»Le sceau noueux des mots».

Quel est ce «revenant» ? Celui qui puise au fond de lui ? Explore les nodosités

de l’être, ses blessures, ses failles ? Et revient vers nous ?

«Comment se savoir ?» (p.9) interroge-t-il.

Quel «ailleurs» a-t-il quitté, pour, tel un magicien, apparaître puis disparaître ?

Fantôme, Poète-Magicien, il tente de se frayer un chemin de mots pour éloigner,

conjurer les maux. En corps à corps avec la page, corps/texte, il tente de

«Décoller transférer par aventure de cire —

Le chant des sédiments» (p.12).

On le suit dans ce chant qui s’élève, porté par le rythme des mots, qu’il plie,

déplie, jouant avec les sons, les lettres. On le suit dans cette quête ontologique

de soi-même, de l’autre. Nombreux sont les vers liant le champ sémantique de

la connaissance à celui de l’existence.//…

Sabine Péglion

Felip Costaglioli vit aux États Unis depuis 28 ans. Il enseigne l’esthétique

du cinéma à Saint Cloud State University dans le Minnesota. Il s’intéresse

tout particulièrement au dialogue fécond entre Poésie et Cinéma ainsi qu’aux

multiples possibilités combinatoires qu’offrent mots et images.

Il se consacre depuis plus de 20 ans à la création de carnets intimes où se

mêlent de façon ludique et expérimentale, les dimensions sensuelles et

poétiques du texte et de l’image.

Il a collaboré en tant que poète et performeur avec de nombreux compositeurs,

musiciens, artistes vidéo, photographes et peintres.

Il écrit en catalan, français et anglais. Il a publié de nombreux ouvrages de

poésie aux éditions : L’arrière-Pays, La Breu ( Barcelona ), aux éditions de

La Margeride, aux éditions Serge Chamchinov, à La Boucherie Littéraire, aux

éditions Vincent Rougier, aux éditions des Lisières, à l’Atelier du Hanneton et

aux éditions Imprévues.