• FICELLE N°134 – OISEAUX

    Oiseaux – Paul Badin & Yves Barré illustrateur

    Livret broché couture plate, 300 ex. et 12 ex. en coffrets tirages de tête agrémentés d’un collage original. Présenté en enveloppe «Mail Art»40 p., 10,5 x 15 cm. Tirage courant : 9€ – ISSN 1252-5405 – ISBN 979-10-93019-48-2 –

    • « Pour faire le portrait d’un oiseau
    • peindre d’abord le paysage
    • mieux encore
    • l’emprunter aux gravures
    • de l’Histoire naturelle de Buffon
    • puis découper
    • dans la tapisserie du salon
    • quelque chose de joli
    • quelque chose de simple
    • quelque chose de beau
    • pour le plumage de l’oiseau
    • et se retirer
    • sur la pointe des pieds
    • pour ne pas éveiller
    • les soupçons de filoutage. »

    Yves Barré – D’après Jacques Prévert

  • APHORISMES

    Jacques Coly, dessins et gravure d’Yves Barré.
    ISBN 9791093019130 – 40p couleurs – broché cousu – 300ex. papier vergé.

     

  • ficelle n°118 ÉTAT DE CHAISE

    ficelle n°118 – ÉTAT DE CHAISES
    Poésie Humour abondamment illustré en couleurs. ISBN 9791093019048
    Aut: Yves Barré
    Gravure et dessins de l’auteur.
    Avant-Propos de Marc Kober.

  • Coffret Urticantes

    Coffret Urticantes

    Aut : Jean-Claude Touzeil – ill : Yves Barré – ISBN 9782-913040-95-0
    Format : 165/115
    Exemplaires : 20
    Poésie humour
    La poésie : poil à gratter. Ou comment exprimer de la vraie indignation avec un sourire innocent. C’est tout l’art poétique de J.-C. Touzeil avec des mots et de son complice Y. Barré avec des images. Qui utilisent les techniques confirmées du calembour, du détournement, du contrepet, de la maïeutique ironique… à l’instar de ces « poètes » impertinents (pléonasme) que furent Coluche, Deproges voire aujourd’hui Magdane qui pastiche Touzeil sans le savoir : quand on voit un flic sur un tracteur, peut-on dire que c’est un poulet fermier ?

  • Ficelle n°113 – URTICANTE

    Aut : Jean-Claude Touzeil – ill : Yves Barré – ISBN 9782-913040-95-0

    Poésie humour

    La poésie : poil à gratter. Ou comment exprimer de la vraie indignation avec un sourire innocent. C’est tout l’art poétique de J.-C. Touzeil avec des mots et de son complice Y. Barré avec des images. Qui utilisent les techniques confirmées du calembour, du détournement, du contrepet, de la maïeutique ironique… à l’instar de ces « poètes » impertinents (pléonasme) que furent Coluche, Deproges voire aujourd’hui Magdane qui pastiche Touzeil sans le savoir : quand on voit un flic sur un tracteur, peut-on dire que c’est un poulet fermier ?