L’OURS DES MERS

Plis Urgent n°45 – L’OURS DES MERS suivi de Méduses poétiques, Poèmes de l’ouest parisien, Haïkus de banlieue, Dieu est une femme comme les autres, Les crabes chinois.

Aut.: Marc Kober – ill.: Gravures et dessins de Vincent Rougier

ISBN 9791093019321

Un art de la mise à distance, mise en scène ? Une magie surréaliste ? Complices depuis quelques années, l’un et l’autre jouent avec leurs notes d’atelier, de voyage.

13,00€

Description du produit

Livre broché en jaquette, 300 ex. numérotés – 54 p., 10.5 x 15 cm, papier Arches et vergé Collora-book, 4 estampes sur papier Moulin Pombié. Tirage courant : 13€. ISBN 979-10-93019-32-1. Disponible sur : Gencod Dilicom 310 559 410 44 10. www.lageneraledulivre.com, Electre, SFL et Rougier-atelier.

Marc KOBER (1964-) – Passionné par la poésie et les avant-gardes, Marc Kober a fondé en 1990 une revue littéraire, La Révolte des chutes, avant de rejoindre la rédaction de la revue surréaliste Supérieur Inconnu en 1996, puis celle de La Sœur de l’Ange, revueparue chez différents éditeurs, dont Hermann. Outre divers travaux universitaires, notamment sur l’Égypte surréaliste (Georges Henein),  il est l’auteur de nouvelles remarquées (L’Archipel des osselets, Fayard, 2000) et de brefs aphorismes publiés chez Vincent Rougier, comme Un Hareng dieppois à Fécamp (illustré par Olivier O. Olivier), Traité du moustique en zone libre (illustré par Vincent Rougier), ou aux éditions de La Mezzanine dans l’Ether (Emmanuelle Ly) La Clé et Soixante baisers. Par ailleurs, normalien, agrégé et docteur ès-lettres,  il enseigne  au département de Littérature de l’Université Paris 13/ Sorbonne Paris-Cité. Il a vécu au Japon et appris le japonais à l’INALCO.

Née en 1948 Vincent Rougier, de la famille Rougier&Plé, était prédestiné à se tourner vers les Beaux-Arts. Ce qui l’était moins est sa façon très personnelle d’être artiste et  graveur.  Il invente un périodique  nommé « ficelle », qui accueille près d’une centaine d’auteurs, complétée par des « plis urgents ».  Sous un même parapluie, relié par un seul fil de couture, il orchestre un bœuf de voix, de traits et de couleurs. Le format réduit incite à écrire court, brefs poèmes, nouvelles miniatures.  La gravure ou le dessin ouvrent une fenêtre pour respirer.  Solitaire de Soligny-la-Trappe, il monte en neige le pli et la fronce, en sarong et pullover chaud. Il se penche sur le mystère du repassage dans un ancien atelier de confection. Son activité n’est pas simplement artistique et utile à la poésie : elle est éthique puisqu’il relie des mondes.