PU58 – LONGTEMPS JE ME SUIS COUCHÉ DE BONHEUR « Incipitations »

Constantin Kaïtéris
LONGTEMPS JE ME SUIS COUCHÉ DE BONHEUR « Incipitations »
PlisUrgent N°58 – Vignettes de V. Rougier
ISBN 979-10-93019-66-6 – 40p – 300ex numérotés –
Gencod Dilicom 310 559 410 44 10
Humour, détournement,
à vous cher lecteurs de prolonger ces incipits.
Les vignettes-chapeau !
Les vignettes illustrant ces incipits sont des « inachevées en mémoire de Rembrandt grand amateur de chapeaux ». *
— Ainsi certains soirs alors que l’activité d’atelier s’achève après les ébauches d’un dessin,…
Je clos la séance,…
Je vous laisse reprendre le crayon.

Je suppose qu’il t’est arrivé à toi aussi, lectrice, lecteur – comme moi – marchant dans les rues ou sur un chemin de campagne, ou le matin devant une tasse de café – qu’une phrase, deux ou trois phrases, te viennent, comme le début d’une histoire. Et puis tu arrives devant le cinéma où tu allais, tu t’arrêtes devant un paysage, tu as fini ton café et tu dois partir ou c’est la station où tu dois descendre et il n’y a pas de phrase suivante…

16,00

Description

Constantin Kaïtéris
Né à Paris. A étudié les lettres, la linguistique et quelques langues plus ou moins orientales.
A enseigné le français et exercé des métiers liés à cet enseignement en France mais aussi en Éthiopie, en Égypte, en Grèce et en Albanie. Ce qui a laissé des traces dans ce qu’il écrit : poèmes,  proses, contes, essais, articles. 
Traduit du grec et de l’amharique. 
Pratique aussi la lexicographie

Déjà publié dans Ficelle n°23, 24, 69 et 102
Pile de proverbes, Plis Urgents 40, 2015

0 – Longtemps, je me suis couché de bonheur…
1 – Voyons Léopold, vous ne vous rappelez vraiment pas ce que vous avez fait le 16 juin 1904 ? …
2 – Longtemps, je me suis touché deux bonnes heures. (Dès que maman avait éteint la bougie – mais pas celle de mes désirs – et refermé la porte)…
3 – L’épicerie de Monsieur Artine Aslanian, avec ses pots de confiture de rose aux transparences sensuelles, ses olives énormes et vernissées dans leur tonneau de bois sombre, ses aubergines Imam baïldi sur leur lit de persil, ses bouquets de menthe accrochés comme des accents au-dessus de la blondeur croustillante des baklavas était une caverne emplie des saveurs et des rêves de l’orient…